Archives de Catégorie: homophobie

Homophobie et santé gay

Comme beaucoup le savent peut-être ou pas, aujourd’hui, mardi 17 mai, c’est la Journée Mondiale de Lutte contre l’Homophobie et la Transphobie. Quel rapport avec la santé me diras-tu ?


Et bien car la santé ne se restreint pas à la seule intégrité physique… mais elle dépend aussi de l’environnement social des personnes, ce pourquoi l’homophobie qui entoure beaucoup d’entre nous peut influer sur nos comportements, notre épanouissement, notre santé quoi !


Nous sommes en 2011 et lorsqu’on est homosexuel(le) il ne nous est pas possible de se promener librement dans les rues ou tout autre lieu public en se tenant par la main, ou de s’embrasser, comme n’importe quel autre couple, sans avoir des regards dégoutés en notre direction, des remarques désobligeantes, des insultes homophobes, voire même des agressions physiques.


D’après une récente enquête ifop, sur les 10 dernières années, près d’un homosexuel sur deux (48%) a déjà été agressé verbalement en tant qu’homosexuel et près d’un sur quatre (24%) a été victime d’une agression physique homophobe ! Ok ça n’arrive pas non plus souvent, mais pourquoi ?


Personnellement si je subis rarement ces exactions, c’est uniquement parce que mon copain est pudique (comme il dit), et qu’on évite de se tenir la main dans un cercle autre que privé, et qu’on s’embrasse encore moins devant des inconnus.


Ça m’est franchement pesant à vivre et ça me révolte de ne pas pouvoir être qui je suis au grand jour. Ça me rend jaloux de tous ces couples hétéros qui peuvent se communiquer de l’affection sans même penser qu’on pourrait le leur reprocher.


Je pense qu’en ne reconnaissant pas les mêmes droits à tous les citoyens, qu’ils soient homos ou hétéros, comme le mariage ou l’adoption pour les couples de même sexe, l’Etat se rend complice de l’homophobie latente de la société.


Alors même que la France était en avance par rapport à tous les pays européens sur le PACS, elle est aujourd’hui bien en retard, en étant une des dernières à ne pas autoriser le mariage civil pour les couples homosexuels.


Quel est donc le message de notre République envoyé à tous les jeunes découvrant leur sexualité et s’apercevant qu’ils n’ont pas les mêmes droits et qu’ils sont comme des « sous-citoyens » ?


Quelle estime d’eux peuvent-ils avoir ?


Alors que l’épidémie de Sida est toujours bien présente chez les gays, avec 10 à 15% d’entre nous qui sont porteurs du VIH, comment peut-on prendre correctement soin de notre santé quand on est discriminés ?


A côté de Lyon, en mars dernier, un de mes amis s’est fait barbarement violé par deux jeunes hommes homophobes de 22 et 26 ans. Franchement, comment les mecs ayant des relations sexuelles avec d’autres mecs (MSM), qu’ils soient gays, bis ou hétéros curieux, peuvent-ils correctement penser à se protéger lorsqu’ils fréquentent des lieux de drague extérieurs, s’ils craignent à tout moment de pouvoir subir une agression physique ?


Lutter contre l’homophobie c’est aussi lutter contre le VIH !!!

Et ce n’est pas tout ce que l’on peut hélas déplorer… Aujourd’hui nous observons encore 13 fois plus de suicides chez les jeunes homosexuels que chez les autres jeunes, et 2/3 des parents rejettent leurs enfants en apprenant leur homosexualité.


Que fait le gouvernement ? Les homos, bis, trans se voient refuser des emplois, logements, services etc. uniquement à cause de leur orientation sexuelle.


Mais visiblement ça n’a pas tant d’intérêt que ça lorsque l’on voit que notre très cher gouvernement n’en a rien à faire de renvoyer des sans-papier homosexuels, comme Abdou à Grenoble, dans leur pays sans chercher à savoir si leur vie y est en danger ou pas là-bas, alors même que 93 pays condamnent l’homosexualité, dont 7 à la peine de mort !!!


Je ne peux que vous inciter tous à participer à des actions et évènements organisés dans vos villes respectives pour lutter contre l’homophobie et la transphobie aujourd’hui et les autres jours, dans la mesure du possible, car je sais que ce n’est pas facile à faire.


Ne pas laisser passer certaines paroles fâcheuses, et signaler tout acte homophobe à SOS Homophobie via leur site internet.


Je pense que c’est important, surtout à l’heure où nous pouvons tous ressentir la montée de l’extrême droite, avec par exemple sur Grenoble, où je vis, un candidat du Front National photographié faisant le salut nazi ; où les homosexuel(le)s sont considérés par une élue UMP de Fontaine (ville dans l’agglomération grenobloise) comme des personnes n’étant pas « normales », puis pas « ordinaires » après rectification dans la presse ; à l’heure encore où des responsables politiques avec un écho national osent toujours considérer l’homosexualité comme une déviance sexuelle et osent même la comparer à la zoophilie ou à la pédophilie !


Par contre, on pourrait penser trop rapidement que l’homophobie est un attribut uniquement hétérosexuel, alors que beaucoup de discriminations que nous subissons proviennent aussi de nos pairs.


Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on ne peut pas être homophobe… Trop folle ? Trop séropo ? Trop camionneuse ? Trop vieux ? Trop lesbienne ? Trop bear ? Trop imberbe ? Trop gros ? Trop Trans ? Trop bi ? Trop à faire des plans cul à tout va ? Et alors j’ai envie de dire… ?


Qu’importe, on n’est pas obligé d’aimer tout le monde bien heureusement, mais l’espèce humaine ne peut survivre que parce qu’il y a de la diversité, alors apprenons simplement tous à vivre ensemble en respectant tout un chacun… !


Quelle légitimité et crédibilité ont les LGBT à vouloir faire cesser l’homophobie des autres alors même que beaucoup se stigmatisent entre eux ?!

Et toi t’en penses quoi ?

Jonathan 

Publicités